Economie – Emploi

Pour un développement économique au service des entreprises et des salariés

Mais comment réellement dynamiser notre économie locale ?

Le développement économique est une compétence de la Région et de la Communauté de communes mais notre volonté est d’en être le moteur. La Mairie d’Aubenas doit être active !

La détermination des élus à agir en matière d’aménagement du territoire et de développement local doit venir soutenir et dynamiser l’activité économique et la création d’emplois durables.

Notre devoir d’élus locaux est de donner les conditions favorables à la création et au développement d’entreprises et d’activités ; car ce sont majoritairement les entreprises, les commerçants et les artisans qui créent l’emploi.

Pour apporter des réponses pragmatiques et innovantes au développement de notre territoire, la municipalité d’Aubenas devra assurer la coordination entre tous les acteurs publics et privés.

Nous nous engageons pour qu’Aubenas développe son potentiel économique et garde son rang de capitale de l’Ardèche Méridionale.

Fédérer les acteurs économiques

Notre objectif est de fédérer les acteurs économiques locaux, les ressources, les partenaires sociaux pour mettre en réseau toutes les énergies et accroître la pérennité économique de notre ville et du bassin albenassien.

Nous serons des élus « développeurs », accompagnateurs volontaires des compétences locales qui existent. Il faudra accompagner les réseaux d’entreprises existants et utiliser les leviers spécifiques qu’une commune peut mettre à disposition des acteurs économiques. Nous accueillerons avec ferveur de nouveaux projets.

Une agence de développement économique, regroupera l’ensemble des représentants économiques du bassin albenassien : artisanat, agriculture, commerce, entrepreneuriat, tourisme. Cette agencesera une vitrine accueillante et le support des projets économiques actuels et à venir.

Nous organiserons régulièrement des forums avec les acteurs économiques et travaillerons avec eux sur leurs besoins : développement, recrutement, formation.

Nous travaillerons avec eux pour favoriser la mise en place et la création de formations liées aux besoins économiques.

Valoriser nos ressources locales

Nous valoriserons les ressources locales qui ne sont pas assez mises en avant à ce jour (agricoles, alimentaires, énergétiques) et peuvent devenir de véritables leviers de développement économique.

Des conditions pour se développer

Nous faciliterons la création et l’aménagement de bureaux, notamment en centre-ville, pour les diverses activités de services. Une étude sera lancée à cet effet sur les étages du bâtiment de la Poste au Champ de Mars.

Des activités de coworking en ville

Nous créerons des espaces numériques de travail et de coworking pour participer à la redynamisation du centre-ville en créant pourquoi pas une rue du coworking.

Nous requalifierons la zone industrielle Bellande-Ripotier

Nous accélérerons le déploiement de la fibre optique pour proposer le très haut débit sur toute la commune.

Nous accompagnerons l’installation d’un Fablab ouvert aux entreprises et au grand public.

Nous favorisons l’implantation de nouvelles filières, créatrices d’emploi et apportant une plus value à notre territoire.

Nous soutiendrons les initiatives du secteur de l’économie sociale et solidaire.

Nous contribuons à la création d’entreprises et à la mise en place de formation sur les métiers de l’image et du numérique.

Nous aiderons les créateurs/repreneurs d’entreprises innovantes ou répondant à un besoin local.

Réhabiliter les friches pour de nouvelles activités

Nous soutiendrons la réhabilitation des friches à St Pierre et à Pont d’Aubenas pour y développer de nouvelles activités.

Agir pour l’emploi et la formation au service du territoire, c’est aussi une question de volonté politique. Nous serons audacieux et nous renforcerons l’économie locale avec un véritable partenariat avec l’ensemble des acteurs sociaux et économiques du bassin de vie.

Nous ferons vivre une « Conférence locale de l’emploi » réunissant les représentants des entreprises, des salariés et des collectivités pour trouver ensemble des solutions adaptées aux problèmes de l’emploi local (recrutement, formation,…)

Nous développerons, en collaboration avec la Région et les services de l’État, une offre de formation, favorisant l’embauche des femmes, des + de 50 ans ou des personnes sans formation.

Nous permettrons aux jeunes de se former et de travailler dans notre bassin d’emploi et dans des filières porteuses correspondantes aux attentes locales des employeurs.

Un campus numérique sera installé à Aubenas. Il permettra à des étudiants de suivre une formation universitaire à distance.

Pour un accès ou un retour à l’emploi

Nous mettrons en place un programme local d’insertion par l’économie qui permettra d’accompagner des personnes exclues du marché du travail vers un accès à l’emploi durable.                                                                                   

Nous accompagnerons les structures d’aide au retour à l’emploi, d’insertion et de formation.                                                                                       

Nous coordonnerons les interventions en faveur de l’insertion professionnelle et sociale mise en place par les différents acteurs.

Un territoire Zéro Chômeurs

Nous nous inscrirons dans la dynamique des « Territoires Zéro Chômeurs » portée par l’association ATD Quart Monde. Le projet repose sur la création d’emplois grâce à des Entreprises à But d’Emploi (EBE), qui embauchent – sur la base du volontariat – des chômeurs de longue durée en CDI, au SMIC et à temps choisi, afin de réaliser des travaux utiles localement mais non réalisés car jugés peu rentables pour le marché classique. Ces entreprises particulières sont financées, pour l’essentiel, par la réaffectation des coûts et des manques à gagner liés la privation durable d’emploi. Des coûts estimés à au moins 43 milliards d’euros annuels, soit au moins 18 000 euros par an et par personne durablement privée d’emploi.

Pour des produits agricoles de qualité

Nous soutiendrons les activités de l’abattoir, qui deviendra de compétence et de gestion intercommunale.

Nous préserverons les terres agricoles et favoriserons le développement de la filière « bio », notamment en maraichage.

Nous soutiendrons la création de jardins familiaux et sociaux.

Des produits de qualité

Les circuits courts seront valorisés pour favoriser l’économie locale.

L’usage des pesticides sera réglementé.

Un appui marqué auprès des commerçants et des artisans.

Face aux nouveaux modes de consommation, il n’y a pas de fatalité mais de la volonté politique de faire.

Avec les commerçants et les artisans, nous « ré-imagineront » le commerce de demain.

Nous accompagnerons les commerçants et leur association « Tendances Aubenas » à mettre en place des projets visant à revitaliser le centre ville. Notre engagement sera total pour les aider à cerner les nouvelles attentes des consommateurs, à mettre en place de nouveaux outils pour privilégier la relation avec les clients. La commune jouera alors pleinement son rôle d’accompagnant. Les mesures que nous prendrons en concertation avec les commerçants viseront à privilégier l’accueil des clients.

Des boutiques éphémères seront proposées en centre-ville pour tester des activités dans des locaux aujourd’hui vacants.

Nous appliquerons la charte intercommunale de l’urbanisme commercial qui permettra de maintenir un équilibre entre l’offre commerciale en zone et en centre-ville. L’objectif est de proposer une offre complémentaire.

Nous favoriserons l’installation de métiers d’art dans toute la ville