Egalité des droits d’accès à la ville

L’enjeu est de faire d’Aubenas une  ville attractive, égalitaire et accessible à toutes et tous et de

 « Faire la ville ensemble »  

En ville nous circulons, nous occupons l’espace, nous sommes présents et visibles. Nous aimons nous sentir en sécurité. Nous participons à la vie citoyenne.

Mais chacun d’entre nous ne le vit pas de la même façon ! Suivant :

  • notre sexe (garçon, fille, femme, homme)
  • notre état de santé (valide, handicapé(e)) 
  • notre âge (bébé, enfant, adulte, senior) 

Nous n’accédons pas de la même façon à l’espace public, aux bâtiments, aux activités proposées …

Nous nous engageons donc, au travers de chacune de nos actions, à penser à l’égalité des droits d’accès pour tous.

Ainsi la conception de l’espace public et son organisation pourront s’améliorer. En effet, si les attentes et aspirations de toutes et tous sont mieux satisfaites, c’est l’ensemble de la société qui en bénéficie.

Nous créerons un espace de réflexion sur le sujet de l’égalité qui sera un lieu de travail, d’accueil, de vie, de partage et de culture. Avec les habitants, les associations, les entreprises il lutera contre toutes les formes de discriminations.

Cet espace et le travail qui y sera mené avec les habitantes et habitants, auront pour but d’aider à s’ouvrir à des questionnements nouveaux, à réviser ses jugements, afin de permettre un regard nouveau sur l’espace public qui devra accueillir tout le monde, quelles que soient ses conditions de vie.

L’égalité des droits Femmes / Hommes  sera traitée. Elle rendra visible le matrimoine historique, l’apport des femmes dans notre société, leurs combats contemporains, et dans le même temps un refuge pour les plus vulnérables.

Nous mettrons à l’honneur des femmes Albenassiennes artistes, citoyennes au travers d’expositions, conférences…

Nous pourrons baptiser une place, une école, un bâtiment communal du nom d’une femme qui a compté dans l’histoire de notre ville… 

Nous traiterons la question de l’égalité des droits  femmes-hommes à travers le traitement des agents de la collectivité : salaires, aménagements horaires, télétravail, pour un équilibre des temps de vie professionnelle et personnelle.

Nous encouragerons  les initiatives en faveur du droit des femmes et pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Et nous créerons un prix dédié à ces actions.

La question de l’égalité des droits  femmes-hommes sera traitée à partir des activités proposées dans les temps périscolaires dans les écoles maternelles et élémentaires, dans la politique pour la jeunesse, pour les séniors : lutter contre les stéréotypes, promouvoir la mixité.

Nous repenserons les espaces de jeux des crèches et des  écoles pour que ces espaces soient pensés pour tous dès le plus jeune âge.

Nous accompagnerons les enfants en situation de handicap dans leurs parcours afin qu’ils puissent accéder à une place en crèche, à un établissement scolaire, à un centre de loisirs, et aux activités sportives et culturelles proposées dans la commune.

Nous établirons des diagnostics de terrain conduits par des femmes (ou autres personnes en situation vulnérable) résidant dans un quartier. Car, qui mieux qu’elles peuvent analyser les problématiques rencontrées quotidiennement, les défauts dans l’aménagement urbain, ou les problèmes d’accessibilité ? Impliquer les habitants est indispensable à la bonne marche de cette entreprise. Car la plupart des aménagements urbains sont pensés par des hommes, pour des hommes. Le but est donc bien d’associer les femmes aux décisions pour que les villes soient pensées pour elles aussi.

Réfléchir la ville, c’est se positionner par rapport à l’autre, aux autres. C’est trouver son espace et faire en sorte de le partager. Chacun d’entre nous, individuellement et collectivement y gagnera.

Nous repenserons et aménagerons les espaces pour favoriser la mobilité de tous et pour proposer des espaces intergénérationnels : bancs, espaces élargis et conviviaux, espaces verts.

Nous veillerons à ce que chaque espace, que chaque bâtiment public soit accessible à tous.

Nous mettrons en place des actions de prévention santé vers chaque couche de la population.

Nous mettrons en place des services municipaux pour lutter contre l’illectronisme (méconnaissance des outils informatiques).