Intercommunalité

Aubenas est la ville centre de notre bassin de vie. Son histoire en a fait le « poumon économique » de ce bassin.

La représentation de la commune d’Aubenas  au sein de la Communauté de communes est prépondérante par le nombre d’élus qui y siègent. Le rôle des élus Albenassiens y est important.

L’organisation de la gouvernance intercommunale est essentielle. L’intercommunalité doit coproduire ses projets, les communes et leurs habitants doivent y trouver leur juste place.

Un véritable projet intercommunal sera établi : charte des communes, conseil des maires, développement des services aux communes, mutualisation de services communs…

Nous serons vigilants à l’équilibre apporté entre les communes, nous porterons une attention particulière aux petites communes de la communauté. N’oublions pas que la plupart de nos structures, nos commerces, vivent grâce aux habitants des communes du bassin.

Nous agirons collectivement pour trouver des solutions locales pour créer ou maintenir des services de proximité :

  • Le réseau médical : nous travaillerons au niveau du bassin de vie pour répondre aux besoins des habitants. Nous réfléchirons collectivement à l’organisation de maisons de santé pluridisciplinaires, qui permettent de mieux coordonner un réseau de professionnels. Nous proposerons l’embauche de médecins généralistes et spécialistes.
  • Faciliter l’accès pour tous à la culture ? Quelles solutions en termes de mobilité pour y accéder facilement ?
  • Nous porterons une attention particulière à la fréquentation des crèches intercommunales et proposerons des adaptations (agrandissement, création..).
  • Nous veillerons à la mise en place pour tous du  réseau numérique
  • La construction d’un nouveau stade de rugby sur le territoire : ce projet sera celui d’une collectivité prête à s’ouvrir sur un multi-projet qui permettra le rayonnement de notre territoire. Un stade qui répondra  à toutes les normes d’accueil et de sécurité pour un public nombreux. Des manifestations sportives ou culturelles d’envergure pourront y être organisées ce qui répondra aux attentes de nos habitants.  

L’économie et le commerce :

  • Nous veillerons à l’application de la charte d’aménagement commercial, qui vise à encadrer l’installation des commerces moyennes et grandes surfaces et à laquelle nous avons largement participé.
  • Nous favoriserons et accompagnerons la création d’associations de commerçants qui participeront à la redynamisation économique du territoire dans son ensemble.
  •  L’emploi et la formation : c’est sur le bassin de vie que ces sujets se traitent aussi, pour répondre aux problématiques rencontrées sur chacune des communes. L’ensemble des  acteurs économiques, entreprises, commerces, sports, emploi et formation seront consultés et travailleront ensemble pour envisager une économie basée sur les compétences locales.
  • Une maison de l’économie sera créée.
  •  Nous favoriserons et accompagnerons la création d’associations de chefs d’entreprises  qui participent à la dynamique économique du territoire dans son ensemble.
  • Une maison de l’économie regroupera l’ensemble des représentants économiques du bassin albenassien : artisanat, agriculture, commerce, entreprenariat, tourisme. Cette maison sera une vitrine accueillante et le support des projets économiques actuels et à venir.
  • Nous organiserons régulièrement des forums avec les acteurs économiques et travaillerons avec eux sur leurs besoins : développement, emploi, formation.
  • Nous travaillerons avec eux  pour favoriser la mise en place et la création de formations liées aux besoins économiques.
  • En particulier, nous nous inscrirons dans la dynamique des Territoires Zéro Chômeurs portée par l’association ATD Quart Monde. Le projet repose sur la création d’emplois grâce à des Entreprises à But d’Emploi (EBE), qui embauchent – sur la base du volontariat – des chômeurs de longue durée en CDI, au SMIC et à temps choisi, afin de réaliser des travaux utiles localement mais non réalisés car jugés peu rentables pour le marché classique.
  • Ces entreprises particulières sont financées, pour l’essentiel, par la réaffectation des coûts et des manques à gagner liés la privation durable d’emploi. Des coûts estimés à au moins 43 milliards d’euros annuels, soit au moins 18 000 euros par an et par personne durablement privée d’emploi.

Nous proposerons pour la mobilité sur notre territoire :

Tout en bus : les lignes seront révisées pour répondre aussi bien aux besoins des transports scolaires et aux particuliers.

Des voies cyclables seront construites.

Les routes en zones urbaines seront sécurisées pour permettre le passage des piétons et des personnes non motorisées.

L’environnement :

Nos actions liées à l’urbanisme s’appuieront sur des obligations liées à la protection de l’environnement :

  • habitat végétalisé et à énergie maîtrisée
  • plantation de végétaux, arbustes et arbres fruitiers dans des zones urbaines
  • accès des espaces à tous, égalité des droits
  • nous continuerons la création des voies vertes et organiserons leur entretien.
  • gestion des déchets : nous proposerons des actions concrètes visant à répondre au plus près aux besoins des habitants : ramassages plus fréquents des poubelles, éducation au tri…