Social

Une ville solidaire et humaine

Les élus municipaux sont souvent les premiers vers lesquels se tournent les citoyens les plus fragiles.

Les différentes formes de précarité (économique, sociale, énergétique,…) touchent désormais de plus en plus d’habitants. Le maire et son CCAS, en relation avec un ensemble d’acteurs institutionnels et associatifs, a les moyens d’agir.

Inexistant depuis 20 ans, un « Projet social de mandature » sera élaboré et mis en œuvre avec les acteurs locaux et les partenaires de l’intervention sociale locale.

Dans le contexte de difficultés que chacun connaît, nous sommes plus que jamais déterminés à faire d’Aubenas une ville profondément humaine, engagée pour l’égalité et contre toutes les discriminations, attentive à la place de toutes les générations.

Nous nous attacherons à bien prendre en compte les besoins évolutifs et les conditions de vie des albenassiens, et ce, à tous les âges de la vie : familles, personnes âgées, jeunes en insertion, ménages confrontés aux difficultés socio- économiques…

Nous travaillerons aussi à anticiper les évolutions du territoire pour adapter sans cesse notre approche sociale des besoins existants ou émergents.

Nous mettrons en place un véritable plan de lutte contre les exclusions en lien avec les associations, le Département et les services de l’État pour réduire les inégalités.

Nous mettrons en place une tarification sociale de l’eau potable.

Le CCAS sera conforté dans ses missions de concertation et de coordination avec les institutions publiques et privés.

L’analyse des besoins sociaux est une obligation légale, elle doit être effectuée tous les ans par les CCAS et doit présenter la situation sociale existante et des préconisations pour mieux répondre aux besoins de la population. Depuis 20 ans, cela n’existe pas à Aubenas…

A cet effet, un observatoire des solidarités sera créé. Ce sera un outil d’aide à la décision pour adapter l’offre de services du CCAS aux besoins de la population en constante évolution.

Les missions du CCAS en matière de logement et d’emploi seront développées

Acteur central des politiques sociales, le CCAS renforcera son action de lutte contre le non recours et l’accès aux droits. Ainsi, une Maison de Services au Public sera proposée. Le CCAS deviendra un guichet d’accueil unique afin de faciliter les démarches des différents bénéficiaires auprès des partenaires institutionnels.

Nous nous appuierons aussi sur les centres sociaux (ASA, Palabre et Au fil de l’eau) pour assurer des actions renforçant le lien social au quotidien et de proximité. Les moyens de fonctionnement des centres sociaux seront augmentés.